Amel MAAFA

Enseignante depuis plusieurs années, Amel Maafa est maître de conférences, HDR à l’université 8 Mai 1945 Guelma, Algérie. Titulaire d’un doctorat et d’un magister en Sciences des textes littéraires à l’université de Badji Mokhtar Annaba, Algérie. Elle s’intéresse à la littérature et aux arts (Théâtre, Cinéma et Photographie).

Elle a participé à de nombreuses rencontres autour de ces thématiques (colloques, formations, ateliers d’écriture, forum) dans de nombreux pays -Tunisie, Maroc, USA, France, Hongrie, UK, Portugal, etc. Elle a aussi contribué à des projets artistiques aussi bien avec des professionnels qu’avec des amateurs (Spectacle de danse contemporaine, pièces de théâtre, salon de photographie, exposition de peinture, atelier de conte, …).

En l’année 2017, elle a effectué un séjour de neuf mois en tant que chercheure invitée dans le cadre d’un programme Erasmus Mendus à l’Université de Porto (Portugal) où elle a assuré des cours en littérature maghrébine à des étudiants en lettres.

Elle a publié de nombreux articles, et a dirigé un ouvrage sous forme d’entretiens avec Charles Bonn, Littérature algérienne. Itinéraire d’un lecteur, autour de son parcours de critique de la littérature maghrébine en général et algérienne en particulier (El Kalima, 2019). Elle co-dirige actuellement un ouvrage collectif sur l’œuvre de Rachid Mimouni.

Quelques publications :

« Vers un discours de la dénonciation historique dans Mille hourras pour une gueuse de Mohammed Dib » (2014), « La temporalité éclatée et son inscription dans l’Histoire chez Rachid Mimouni »,  « Image(s) de l’étrangère dans le roman algérien de post-indépendance.  Le cas de La Répudiation de Rachid Boudjedra»

Commenter cet article