Palmarès 2016 - 4ème prix

Avec 59 points attribués par le jury, Sylvie Magras remporte le 4ème prix de l'édition 2016 :  1 tirage 20x30 sur papier Fujifilm de la photo qui a inspiré le texte 1 exemplaire numérique (e-book) de "Conte à Rebours", Roman d'Eric Lequien Esposti, Editions LTB, dédicacé par l'auteur + 1 Licence Dedee

Balade insolite.

En ce monde rongé par la modernité
On trouve encore des lieux d’éternité
Un asile de vie et de sérénité
Offerts à l’ingrate humanité
Dans un quartier de Marseille délaissé
Loin de la violence et de l’absurdité.

Je découvre ainsi un étrange endroit
Où le noir et le blanc n’ont plus de droits
Car pour chasser la moderne grisaille
Quelques couleurs timidement assaillent
Les murs nus de fresques oubliées
Dérision de notre pauvre humanité.

Bleu cobalt et dame vermillonne
Accompagnés du jaune, rayonnent
Se donnent la main pour danser une ronde
Peignant un arc-en-ciel dans l’onirique monde.
Teintes, ombres et lumières de couleurs
Me procurent ainsi une part de bonheur.

Hélas, malgré mes yeux éblouis, finalement
Je ne trouve qu’un silence lourd et méprisant
Où flottent des mots emportés par le vent.
Trompeuse sérénité loin de la réalité
Reflet de fatalité, douloureuse vérité
De cet homme dessiné hurlant grâce et pitié.

Tout se bouscule en moi, tout se mélange
Dans ce décor à la fois sublime et étrange
Où l’interprétation quelque peu dérange.
Graffitis suggèrent des images de fiction
Propices à enflammer mon imagination
Et provoquent d’inoubliables sensations.

Du rêve parfait, grandiose, authentique
La scène se veut romanesque et pathétique
Que cette silhouette divine en elle-même
Me tend ses bras dans un geste suprême
Et me murmure dans un bel accent chanté
De l’emmener au fond d’une calanque cachée.

Et moi, caressée par un mistral léger
Je lui trouverai un coin tranquille ombragé
Sous un pin parasol où il pourra galéjer
Avec les cigales et autres piafs de l’été.

Sylvie Magras

 

Commenter cet article