Publié par Arts et Cultures

Palmarès 2015 - 9ème prix

Avec 38 points attribués par le jury, Anthony Solomone remporte le 9ème prix : Sirius", de Pierre Fankhauser, éditions BSN Press, un exemplaire dédicacé par l'auteur



La mer de mon père



Des ondes sont jetées à la peinture noire sur la toile blanche de l'eau. Rien ne bouge. Le silence. Les pensées s'entremêlent et effleurent la mer d'huile. Elles s'envolent vers un pays lointain, une île, refuge des âmes perdues. La Sicile émerge et porte mon histoire, celle de mon père. Je repose ma tête contre son épaule robuste. J'entends les palpitations de son cœur. Elles me content un récit où l'intrigue commence à Marseille, la terre promise. Sa famille débarque sur le quai martelé où une fissure a pris la forme d'un serpent aux morsures profondes. J'entrevois une malle qui trône au milieu de la chambre exiguë d'un hôtel, la porte d'entrée vers les quartiers. Sept enfants connaissent la misère dans le décor des tours de bétons, bastions de l'indifférence. Je tremble, l'hiver me saisit. Je tourne le dos au bitume craquelé, écorce froide d'une terre égoïste. La lumière du soleil se reflète dans le regard fier de mon père. Elle me réchauffe, efface le bruit de la ville avec l'éponge imbibée de mon sang. Le quai flottant, promesse d'ailleurs, est enchaîné au fond de l'eau. Nos jambes se laissent tomber. Mon père fixe l'horizon, cible criblée de mâts. Nos ombres s'unissent sur le tableau bucolique du Vieux-Port. Le mistral souffle sur sa nuque aux plis qui se confondent avec sa mer. Le tapis noir et blanc, déroulé vers nos origines, attend la trace de nos pas. Assis, nous avançons ensemble vers une lumière laiteuse, le sein d'une mère. Cet instant est une renaissance.



Anthony Salomone

Commenter cet article