Publié par Arts et Cultures

3ème prix 2014 - Tiphaine Hadet

Avec 56 points attribués par le jury, Tiphaine Hadet remporte le 3ème prix 2014 : Un tirage photographique signé Robert Loï, sur support rigide aluminium au format 40cm x 60cm


De samedis soirs d'été en lundi de novembre
Une mélodie chantée, et des corps qui se cambrent
Derrière chaque fenêtre, les artistes composent
Des pinceaux qui font naître, et des pianos qui osent

Un endroit qui chavire, au front d’la capitale
Une rue qui inspire, sous un air pas banal
Satie dans son placard, au coin de son effroi
Une butte pleine d’histoire, et nos cœurs ici-bas

De douces mains qui sculptent en courtes jambes qui courent
Et la vie nous ausculte en nous faisant l’amour
Les tissus font la loi au cœur des Deux Moulins
Le sacré tend ses bras de nos soirs aux matins

Quelle que soit son époque, ce quartier nous enivre
De mes mots que je troque comme des morts qu’on fait vivre
La chaleur en hiver, au fond de tous les bars
Les bohèmes d’hier, et le cœur au hasard

Il n’y a plus personne au coin de cette rue
Juste des airs qu’on fredonne, semblant de déjà-vu
La tour qui nous enchante à côté d’Saint-Germain
Fréhel qui nous hante avec Brel ne font qu’un

Il n’y a plus personne au coin d’la rue Cortot
Cette seule femme nous donne du coin de l’œil son dos
On entend Dalida appeler son Gigi
Et ce poteau sans voix dissimule mes ennuis

Je regarde ce dos à l’abri de Montand
J’imagine tout haut une photo noir et blanc
Quelques touches de couleurs lui insufflent un plaisir
Celui-là ne se meurt qu’à la fin du désir

 

Tiphaine Hadet

 

Commenter cet article